Armistice du 11 novembre 1918, commémorations nationales en Grèce (2019) [el]

101 ans après l’Armistice de 1918, une cérémonie du souvenir a eu lieu à Athènes, le lundi 11 novembre 2019, présidée par Patrick Maisonnave, ambassadeur de France en Grèce.

A Thessalonique, une cérémonie s’est tenue au cimetière interallié de Zeïtenlick sous la présidence du consul général et directeur de l’Institut Français de Thessalonique, Philippe Ray.

A Corfou, un bâtiment de la marine nationale française a fait escale. Une cérémonie commémorative s’est tenue en présence des autorités civiles locales et du consul honoraire de France.

#11Novembre

Lors de la Journée nationale de commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 et d’hommage à tous les morts pour la France, le Mémorial national aux Morts pour la France en opérations extérieures (OPEX) au coeur du parc André Citroën à Paris, a été inauguré, le 11 novembre 2019, par le Président de la République, Emmanuel Macron.

Depuis 2012, le 11 novembre - jour de l’Armistice de 1918 - est la journée d’hommage à tous les morts pour la France, civils ou militaires, quel que soit le conflit. Il symbolise l’engagement militaire de la France dans le monde, pour défendre les intérêts du pays et participer à la résolution des crises sur la scène internationale.

Cérémonie commémorative à Athènes

A Athènes, l’ambassadeur a présidé le lundi 11 novembre 2019, la cérémonie militaire tenue à l’occasion des commémorations de l’armistice de 1918, au carré français du cimetière allié de Kalamaki-Alimos, en présence d’autorités militaires et civiles helléniques, des ambassadeurs en Grèce d’Allemagne, de Belgique, du Royaume-Uni, de la Chargée d’Affaires de l’ambassade d’Australie, des représentants des ambassades du Canada, d’Italie, des Etats-Unis, de Serbie et des conseillers consulaires représentant les Français en Grèce..

Patrick Maisonnave, a prononcé une allocution et a déposé une gerbe devant le monuments aux morts, accompagné du colonel Charles Abbalea, attaché de défense de l’ambassade et en présence d’un détachement de quatre enseignes de vaisseau de l’Ecole Navale (école d’officiers de la Marine Nationale).

La cérémonie a été suivie de la sonnerie aux morts et d’une minute de silence en hommage aux soldats tombés pour leurs pays. Elle s’est achevée par une lecture des élèves du Lycée Franco-Hellénique "Eugène Delacroix" d’Agia Paraskevi (LFHED).

Cérémonie commémorative à Thessalonique

A Thessalonique, Philippe Ray, consul général et directeur de l’Institut Français de Thessalonique, a présidé la cérémonie commémorative de la fin de la première guerre mondiale au cimetière interallié de Zeïtenlick. Un dépôt de gerbe a eu lieu dans les cinq sections interalliées ainsi qu’au monument grec en présence d’autorités civiles et militaires.

La Chorale des enfants de l’école française de Thessalonique a chanté l’hymne national à l’occasion des dépôts de gerbes devant le monument aux morts français.

Cérémonie commémorative à Corfou

Le chasseur de mines "Lyre" de la marine nationale française était en escale à Corfou (Kerkyra). Une commémoration de l’Armistice du 11 novembre a été présidée par le consul honoraire local, Florent Kavadas, au cimetière militaire français de Gastouri. Le commandant du navire a déposé une gerbe dans le carré français de Corfou.

Les Bleuets de France

JPEG Le bleuet français symbolise la solidarité avec les combattants depuis des années 1920. Les sommes récoltées par la vente de ce symbole servent à soutenir les combattants d’hier et d’aujourd’hui, les victimes de guerre et les victimes d’actes de terrorisme, mais aussi à soutenir les projets valorisant l’histoire et la mémoire des conflits contemporains afin de promouvoir les valeurs citoyennes françaises.

"Le Bleuet de France" est en vente chaque année à deux dates officielles partout en France : le 11 novembre (Armistice) et le 8 mai (cérémonie du souvenir).

Que commémore t’on le 11 novembre ?

Le 11 novembre, nous commémorons le jour anniversaire de la signature de l’armistice de 1918. Un armistice est une suspension provisoire des combats dans le but de négocier une fin des hostilités.

Celui signé le 11 novembre à 5h45 du matin, est d’une durée de 36 jours et il a été reconduit à plusieurs reprises. Ce n’est qu’au moment de la signature des traités de paix à Versailles, le 28 juin 1919, que la sortie de guerre est actée. qui a mis fin à la Grande Guerre (1914-1918).

Le 11 novembre 1920, la dépouille d’un soldat inconnu est inhumée sous l’Arc de Triomphe à Paris. Une loi du 24 octobre 1922 fait du 11 novembre un jour férié consacré à la commémoration de la victoire et de la Paix. Depuis, chaque année, le 11 novembre donne lieu à des cérémonies devant les monuments aux morts.

En savoir plus

dernière modification le 27/11/2019

haut de la page