Création du fonds de solidarité du Lycée franco-hellénique

Afin d’aider les parents scolarisant leurs enfants au Lycée franco-hellénique et qui sont mis en difficulté par la crise, la direction de l’établissement "Lycée franco-hellénique Eugène Delacroix", en concertation étroite avec les parents, a décidé de créer une caisse de secours, le Fonds de Solidarité.

Ce Fonds doit permettre d’éviter toute rupture de scolarité et de renforcer le soutien et l’accompagnement des familles, alors que les enfants ont besoin, plus que jamais dans le contexte grec actuel, de stabilité et de sérénité pour construire leur avenir.

Pour lancer ce Fonds, le Lycée franco-hellénique, a organisé le mercredi 6 mars 2013, sous le patronage de Jean Loup Kuhn-Delforge, ambassadeur de France en Grèce, un dîner de gala à la résidence de France.

Cette soirée, animée par une chorale d’élèves du lycée et par le chanteur franco-grec George Perris, a réuni, pour un geste de solidarité, des personnalités athéniennes, diplomates, acteurs politiques, économiques et culturels.

Le Lycée franco-hellénique est une école à but non lucratif. La totalité des frais d’écolage versés par les parents est utilisée directement pour le fonctionnement, l’entretien et le développement immobilier de l’établissement.

Le lycée compte 1650 élèves, répartis en deux sections, 1225 pour la section française (de la Maternelle à la Terminale) et 425 pour la section hellénique (Gymnase et Lycée).

Les résultats scolaires sont excellents, tant au Bac qu’aux Panhelléniques, parmi les meilleurs du réseau mondial et de la Grèce !

Le lycée est un établissement du réseau AEFE (Agence pour l’Enseignement Française à l’Etranger, qui dépend su ministère des Affaires étrangères français), qui compte plus de 480 établissements implantés dans 130 pays, offrant par là une continuité scolaire unique.

dernière modification le 06/04/2018

haut de la page