Déclaration du Président de la République sur le renforcement du contrôle aux frontières [el]

Emmanuel Macron, président de la République française, a annoncé un doublement des forces de police aux frontières. Il a également annoncé que la France proposera une profonde réforme de Schengen. (5 novembre 2020)

« Vous le savez, nous avons maintenant depuis plusieurs années un espace commun qu’on appelle Schengen. Je suis favorable - et je porterai en ce sens des premières propositions au Conseil de décembre - à ce que nous refondions en profondeur Schengen pour en repenser l’organisation, pour intensifier notre protection commune aux frontières avec une véritable police de sécurité aux frontières extérieures de l’espace, en renforçant aussi l’intégration de nos règles et en réussissant à construire aussi un fonctionnement conjoint de nos ministres en charge justement de l’Intérieur et de la Sécurité pour que l’Europe fonctionne de manière beaucoup plus intégrée sur ce sujet. C’est le deuxième élément de réponse à l’évolution du risque que nous constatons et c’est ce qui nous permettra d’être beaucoup plus efficaces pour la protection de nos frontières communes.

Voilà ce que je voulais porter à votre connaissance. Je pense que ces décisions s’inscrivent d’abord dans le droit fil de ce que nous faisons depuis 3 ans, mais aussi dans la prise en considération de l’évolution de la menace. Les attentats que la France a connus, que l’Autriche a connus il y a quelques jours à Vienne, nous montrent que le risque terroriste est partout, que les réseaux sont mondialisés, que les terroristes s’organisent aujourd’hui de manière mondiale à travers des réseaux d’une part, Internet et des réseaux sociaux, mais également en envoyant des agents au travers des frontières.

Cela impose à l’Europe d’intensifier sa réponse. La France le fait pour ce qui est de ses frontières, en doublant les forces présentes. L’Europe doit maintenant le faire, c’est l’initiative que nous prendrons pour le Conseil de décembre avec la volonté d’aboutir sous la présidence française. »

En réponse à une question, le président de la République a précisé :

« Ce que je souhaite c’est que nous refondions cet espace Schengen, pour qu’il soit plus cohérent, qu’il protège mieux les frontières communes, qu’il articule mieux le couple responsabilité de chacun pour protéger les frontières communes et solidarité pour que la charge ne soit pas qu’aux pays de première entrée ; meilleur fonctionnement pour éviter des effets de bord où vous avez de l’immigration secondaire, dont on parle souvent avec les Dublinés. La France est l’un des principaux pays d’arrivé d’immigration secondaire. C’est ce que vous voyez d’ailleurs par les flux qui passent par l’Italie et l’Espagne. Et je souhaite profondément aussi que l’on change les règles du jeux et que l’on donne à nos ministres de l’Intérieur la possibilité de se réunir de manière plus efficace, régulière et de décider des règles communes de cet espace. Nous savons le faire pour la monnaie. Nous devons le faire pour notre sécurité. »

En savoir plus : Site de l’élysée

dernière modification le 06/11/2020

haut de la page