Disparition de l’amiral Grigoris Pavlakis [el]

L’amiral Grigoris Pavlakis, dernier participant grec au Débarquement de Normandie (juin 1944) s’est éteint à l’âge de 96 ans. La France lui avait rendu hommage à plusieurs reprises dont en 2004 lors des commémorations du 60ème anniversaire du débarquement en Normandie.

L’amiral en retraite Grigoris PAVLAKIS, était officier en second de la corvette grecque « Kriezis », l’une des 2 corvettes grecques qui ont participé au débarquement en Normande (secteur « Gold ») dès le jour J (le 6 juin 1944) – plan « Overlord ».

En 2001, une cérémonie de remise d’une médaille commémorative et d’un "diplôme de reconnaissance de la France envers les soldats des alliées", a réuni les vétérans grecs, à l’Ecole Française d’Athènes à l’occasion de la fête nationale française.

JPEG

Grigoris Pavlakis, dernier participant grec au Débarquement de Normandie, a été décoré Chevalier de la Légion d’honneur en 2004 par le Président français Jacques Chirac lors des commémorations officielles du 60ème anniversaire du débarquement en Normandie du 6 juin 1944, en présence du Président de la République hellénique, Costis Stephanopoulos.

Petit rappel de l’histoire

« (...) Le 6 juin 1944, les forces alliées ont débarqué en Normandie. La Grèce a elle aussi participé à cette opération militaire. Aux côtés des forces de treize autres nations, avec des navires de guerre, et plusieurs centaines de soldats, elle a contribué à la victoire finale contre le fascisme et témoigné, souvent jusqu’au sacrifice de ses hommes, de sa volonté de défendre les valeurs de la paix, de liberté et de dignité. (...) » (Jacques Chirac, président de la République française).

Biographie - Amiral Grigoris Pavlakis

Grigoris Pavlakis est né en 1921 à Patmos. En 1940, à l’issue de 3 ans passés à l’école navale, enseigne de vaisseau 2e classe, il participe à la guerre gréco-italienne (1940-41) en tant qu’officier observateur de soutien aéronautique. En 1941, il se trouve à la base navale d’Alexandrie en Egypte à bord du contre-torpilleur Spetse. En avril 1941 il arrives aux Indes dans le cadre d’un entraînement aéronaval avec les Forces Françaises Libres.

Il est ensuite muté au cuirassé "Averof", puis sur les contretorpilleurs "Kountouriotis", " Pindos" et " Ierax". Promu enseigne de vaisseau, il est nommé officier en second de la corvette Kriezis qui se voit détachée au sein du groupe de coopération entre les forces françaises, helléniques, britannique et belges assurant la protection de convois en Atlantique Nord et le trafic maritime entre Liverpool et les Etats-Unis.

Le 6 juin 1944, il participe à la première vague de débarquement en Normandie. Après la guerre, il commande des dragueurs de mines et des contre torpilleurs en Grèce. De 1960 à 1963 il est commandant du centre d’entraînement de la marine à Poros. Il prend sa retraite en 1966.

Il s’est éteint à Athènes le 22 janvier 2017.

En savoir plus

- "Soixantième anniversaire du débarquement de Normandie, le 6 juin 2004, allocution prononcée par M. Jacques Chirac, Président de la République, à l’occasion de la cérémonie internationale du 6 juin 2004 à Arromanches"

dernière modification le 25/01/2017

haut de la page