Drame des réfugiés : Lettre conjointe du Président français, François Hollande, et de la chancelière allemande, Angela Merkel [el]

Le Président de la République française, François Hollande et la chancelière allemande, Mme Angela Merkel ont rédigé une lettre commune adressée aux dirigeants européens. Le Président a déclaré : "Face au drame des réfugiés, nous proposons avec Angela Merkel un mécanisme d’accueil permanent et obligatoire en Europe."

Le 3 septembre 2015 une réunion ministérielle sur les migrants s’est tenue à Paris, au Palais de l’Elysée, réunissant les membres concernés du gouvernement français sou la présidence du Président de la République, François Hollande, et en présence du Premier ministre, Manuel Valls. Cette réunion avait pour but d’examiner les différentes décisions qui seront soumises aux différentes instances européennes sur le problème des migrants en Europe et de mettre en oeuvre une politique globale européenne face à l’urgence de la situation en méditerranée et en Europe.

Le même jour, le Président de la République française, François Hollande, et la chancelière allemande, Mme Angela Merkel ont adressée une lettre commune à MM. Donald Tusk, président du Conseil européen, Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne et Xavier Better, Premier ministre du Luxembourg qui assure la présidence semestrielle de l’Union européenne, détaillant leurs propositions concernant la crise des migrants.

Ces propositions seront "soumises" le 14 septembre au conseil des ministres de l’Intérieur de l’Union européenne.

Déclaration du Président de la République "Entretien avec Angela Merkel"

« François Hollande et Angela Merkel ont décidé d’une initiative sur la situation des réfugiés qui cherchent à rejoindre l’Europe. Les tragédies se succèdent aux drames. Des milliers de victimes ont péri depuis le début de l’année. L’Union européenne doit agir de manière décisive et conformément à ses valeurs.

Ces hommes et ces femmes, avec leurs familles, fuient la guerre et les persécutions. Ils ont besoin de la protection internationale. Elle leur est due. Les conventions de Genève élaborées au lendemain de la guerre obligent tous les pays. L’Europe doit protéger ceux pour qui elle est le dernier espoir.

D’autres tentent d’améliorer leurs conditions matérielles par des voies irrégulières. Ils doivent être raccompagnés, dans la dignité.

Le Président et la Chancelière ont décidé de transmettre dès aujourd’hui des propositions communes pour organiser l’accueil des réfugiés et une répartition équitable en Europe, rapprocher les normes pour renforcer le système d’asile européen, assurer le retour des migrants irréguliers dans leur pays d’origine, et apporter le soutien et la coopération nécessaires avec les pays d’origine et de transit. »

En savoir plus

- Site de la Présidence de la République www.elysee.fr
- Déclaration de Bernard Cazeneuve à l’issue de la réunion ministérielle sur les migrants (3 septembre 2015)

dernière modification le 09/08/2017

haut de la page