Effi Theodorou et Yannis Mavritsakis, chevaliers de l’Ordre des Arts et des Lettres [el]

Olivier Descotes, conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France en Grèce et directeur de l’Institut français de Grèce, a remis, le mardi 8 octobre 2013, au nom de la ministre de la culture et de la communication de la République française, Mme Aurélie Philippetti, les insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à Effi Theodorou et Yannis Mavritsakis, auteurs dramatiques.

L’Ordre des Arts et des Lettres récompense les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde.

Particulièrement émue de recevoir cette distinction honorifique au même endroit où 20 ans auparavant, à son retour de Paris elle chantait des vers de poètes français pour la fête de la Musique, Effi Théodorou a évoqué son séjour en France qui fut plus que décisif dans sa carrière. « Pendant ces années merveilleuses et dures à la fois, je me suis réinventée ».

Celle qui fut la collaboratrice de Yannis Houvardas au Théâtre National, fait connaître, par l’entremise de l’Institut français d’Athènes, Olivier Py au public athénien par sa première mise en scène des fragments de son œuvre La Servante. Depuis, parallèlement à ses créations qui se multiplient, elle ne cesse de suivre l’ascension inexorable du futur directeur artistique du festival d’Avignon, qu’elle invite à Athènes en 2012 pour mettre en scène la pièce de Yannis Mavritsakis Vitrioli. Le fabuleux destin de cette pièce est alors dessiné puisqu’elle sera reprise au Festival d’Avignon 2014 en collaboration avec l’Institut français de Grèce dans le cadre de son programme « Grèce France Alliance 2014 ».

Effi Théodorou garde une constance artistique et reste fidèle dans sa démarche de rapprochements entre les formes théâtrales grecques et françaises, au moyen de co-productions, d’échanges et d’accueils, tant au niveau de l’enseignement, qu’au niveau de la production artistique.

C’est en remerciant ses amis les Français et en dédiant sa distinction au musicien Pavlos Fyssas, assassiné le 18 septembre, que Yannis Mavritsakis a reçu les insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.

« De grandes réserves de courage, de bravoure, d’innocence, d’amour sont nécessaires pour devenir chevalier pas à travers un titre mais à travers la vraie vie comme l’était Pavlos Fyssas. Je lui dédie cette distinction  ».

Après avoir joué pendant 20 ans sur les scènes prestigieuses d’Epidaure et du Théâtre National d’Athènes, Yannis Mavritsakis, qui décide de se consacrer à l’écriture dramatique en 2004, s’affirme comme un auteur dramatique de tout premier plan au niveau européen,

Sa rencontre déterminante avec la scène théâtrale française, a lieu lorsque Olivier Py sélectionne et met en scène sa première création théâtrale Le Point Aveugle, pour la présenter par la suite au festival d’Automne. De cette rencontre primordiale naît son amour pour la France.

Sa créativité originale résultant de son inspiration de faits divers ou d’événements réels transposés et la puissance évocatrice de son écriture sont pleinement reconnues et particulièrement appréciées, en Grèce comme en France.

(sources : communiqué de presse - IFG - 10 oct. 2013)

IMG_6338

IMG_6342

IMG_6347

IMG_6353

IMG_6371

IMG_6454

IMG_6450

Découvrez l’ensemble des photos sur Flickr : http://flic.kr/s/aHsjKshPLU

dernière modification le 06/04/2018

haut de la page