Historique

Créé en 1916, le cimetière militaire de Zeitenlick regroupe des tombes des alliés de la Première guerre mondiale. Il comprend un carré militaire français, un britannique, un italien, un serbe et un russe de la Deuxième guerre mondiale.

JPEG - 14.3 ko
Nécropole de "Zeitenlick" au début du siècle dernier

La nécropole de Zeïtenlick regroupe les corps des soldats blessés sur le front d’Orient et décédés à l’hôpital de Thessalonique ainsi que les dépouilles des combattants morts sur le sol grec.

Le Front d’Orient (1915-1919) et l’Armée d’Orient installée à Thessalonique font parties des théâtres d’opérations de la Première guerre mondiale dont l’importance, souvent minimisée, n’en a pas moins été réelle, comme le montre l’armistice de Thessalonique signée le 29 septembre 1918, qui a précipité la fin de la guerre.

Pour plus d’informations sur l’histoire du Front d’Orient : http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/le-front-dorient-1915-1919

Créé en 1916, le cimetière est situé dans l’enceinte du cimetière militaire international qui comprend également des carrés britannique, italien, russe et serbe. D’une superficie de 35 ha, il accueille 8 310 corps, dont 8 102 en tombes individuelles et 208 en ossuaires : 6 347 métropolitains, 1 222 Sénégalais, 398 Malgaches et Indochinois, 343 Nord-Africains.

Le regroupement des corps des « Poilus d’Orient » fut réalisé entre 1921 et 1923 par des missions militaires françaises.

Au total, 8 310 Français, 8 000 Serbes (dont 6 000 dans l’ossuaire), 500 Russes, 1 750 Britanniques et 3 500 Italiens reposent dans cette nécropole interalliée.

Grâce à la liste des soldats français inhumés dans la nécropole militaire de Zeïtenlick, figurant sur le site internet du Consulat général de France à Thessalonique (www.consulfrance-salonique.org), les familles des défunts ont désormais la possibilité de rechercher facilement les traces de leurs ancêtres et, le cas échéant, de venir se recueillir sur leur tombe.

Le cimetière abrite également 12 tombes de "Malgré-nous" (soldats alsaciens et mosellans intégrés de force dans les armées allemandes pendant la Seconde guerre mondiale)

NATIONALITES MORTS
Français (tombes) 8102
Inconnus du carré Français 208
Serbes (dont 6.000 dans l’Ossuaire) 8.000
Russes 500
Britanniques 1.750
Italiens 3.500
Carré britannique - JPEG Carré serbe - JPEG
Carré italien - JPEG Carré russe - JPEG

Des Français de toutes les origines et de toutes les religions (Chrétiens, Animistes, Musulmans, Boudhistes, Juifs, ...) reposent au carré militaire français, qui comprend, outre les 8090 tombes, une chapelle, un monument commémoratif et un bâtiment administratif où sont conservés les registres.

-Carré militaire français avant les grands travaux de 2011 à 2013

JPEG JPEG

- Carré militaire français Aujourd’hui

CARRE MILITAIRE FRANCAIS MORTS
Français d’origine Métropolitaine 6108
Français d’Afrique Noire (Sénégalais) 1222
Français d’Afrique du Nord (Algériens) 344
Français d’origine Malgache 222
Français d’Indochine 175
Français Israélites 18
Inconnus du carré français 208
Total 8297

La nécropole se trouve rue Langada et est ouverte au public, tous les jours, de 9 à 17 h. Pour plus d’informations, adressez-vous au Consulat : + 30 2310 244030-31.

JPEG JPEG

JPEG

dernière modification le 29/08/2018

haut de la page