Jean-Yves Le Drian dénonce le comportement belliqueux de la Turquie [el]

En réponse à une question parlementaire, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé le comportement belliqueux et insupportable de la Turquie dans son voisinage, entre autres à l’égard de la Grèce.
Il attend de la Turquie qu’elle revienne sur ses propos insultants à l’égard de la France et rappelle la perspective des sanctions européennes lors du Conseil européen de décembre.

En réponse à une question d’actualité à l’Assemblée nationale, Jean-Yves Le Drian a déclaré :

« Je me suis déjà exprimé à plusieurs reprises sur le comportement belliqueux et insupportable de la Turquie sur les six terrains (NB : Syrie, Irak, Chypre, Grèce, Libye, Haut-Karabagh) sur lesquels ce pays mène des spirales dangereuses de confrontation dans l’environnement européen et en Méditerranée. Il y a eu en plus un saut qualificatif lorsque le président Erdogan appelle à la haine contre notre pays, lors que le président Erdogan insulte les valeurs qui fondent notre nation. Nous sommes passés à une étape supplémentaire, il y a eu un saut qualificatif majeur.

J’ai bien noté qu’il y avait récemment la condamnation des attentats de Nice et de Vienne de la part des autorités turques.

Mais j’attends d’autres clarifications majeures sur tous ces registres :
- Nous attendons qu’il y ait des discours de la part des autorités turques qui remettent en cause ce qui a été dit contre la France lorsqu’elle a été traitée de "nation islamophobe" :
- Sur les terrains de confrontation : il y a un rendez-vous à Bruxelles en décembre. Les 27 avaient décidé que si la Turquie ne changeait pas de posture, alors il y aurait des mesures à son encontre, y compris des sanctions. Toutes les options sont sur la table.
- Sur le Haut-Karabakh : il importe que la Turquie respecte l’accord de cessez-le-feu sinon elle se mettrait en danger d’aggravation des sanctions qui pourraient être adoptées contre elle. »

dernière modification le 11/11/2020

haut de la page