Journée internationale des droits des femmes (8 mars 2018) [el]

Action de la France et du ministère des Affaires étrangères en faveur des droits des femmes.

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, la diplomatie française s’engage.

En Grèce, pour célébrer la Journée Internationale des Femmes, l’ambassadeur M. Christophe Chantepy a souhaité mettre à l’honneur les femmes qui innovent en les conviant à une réception ce jeudi 8 mars, en sa résidence. Lors de son discours l’ambassadeur a rappelé le rôle moteur joué par les femmes dans la créativité et le dynamisme économique.

En France, le ministère rassemble autour de Jean-Yves Le Drian, Nathalie Loiseau et Jean-Baptiste Lemoyne des agents du ministère et des personnalités de la société civile engagées pour la défense des droits des femmes tout au long de la journée du 8 mars à travers plusieurs temps forts.
PNG

  • une mobilisation autour du mouvement « Jamais sans elles » avec Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes et à travers une rencontre diffusée en streaming.
    #JamaisSansElles est un mouvement en faveur de la mixité, promu par une centaine d’entrepreneurs humanistes, d’acteurs du numérique, des médias, de l’éducation, de la politique, habitués des débats et manifestations publiques, mais refusant désormais d’y participer si des femmes n’y sont pas également associées.
  • le lancement d’une stratégie internationale 2018-2022 pour l’égalité.
    Téléchargez la synthèse ici :
    PDF - 253.7 ko
    (PDF - 253.7 ko)
  • un retour sur le label "égalité professionnelle"obtenu en octobre 2017 par le ministère. Le label a été délivré à l’issue d’un audit évaluant l’égalité dans les rapports professionnels, dans la gestion des ressources humaines et dans la conciliation entre vie privée et professionnelle. Pour l’obtenir, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a pris différentes mesures telles que l’adoption dans le cadre du dialogue social d’une « charte du temps », le développement du télétravail, le remplacement temporaire des collègues en congé maternité ou la création en 2016 d’une « délégation aux familles ». Ces garanties concernent par principe tous les agents, mais dans les faits bénéficient d’abord aux agents féminins.

dernière modification le 14/03/2018

haut de la page