L’escale du Dixmude au port du Pirée (27 janvier 2020) [el]

Le porte-hélicoptères Dixmude de la marine nationale a fait escale au port du Pirée, le 27 janvier 2020.

Le porte-hélicoptères Dixmude est arrivé en Grèce afin de participer à l’exercice "Alexandre le Grand 2020", avec des navires de la marine hellénique et américaine en Mer Egée.

A deux jours de la visite du Premier ministre grec, M. Kyriakos Mitsotakis en France, cette escale et l’exercice conjoint est une nouvelle preuve de la proximité stratégique entre la France et la Grèce, dans le domaine de la défense.

Patrick Maisonnave, ambassadeur de France en Grèce :

« La France est très attachée au développement de sa coopération de défense avec la Grèce. Dans un contexte régional marqué par des tensions, les contacts entre nos ministères de la défense, entre les Etats-Majors, sont plus fréquents. Ils visent à apporter à la Grèce des formes de réassurances stratégiques dont elle a besoin. L’escale du Dixmude au Pirée participe de la volonté française d’être davantage présents dans cette partie du monde. Elle symbolise le resserrement des relations franco-grecques dans le domaine de la défense mais aussi sur le plan politique.

La France veut accompagner la Grèce qui doit appréhender mieux les risques et les défis pour sa sécurité. Nous avons récemment conclu un contrat important de mise à niveau de la flotte grecque de Mirage 2000. Nous allons signer très prochainement un contrat similaire pour la mise à niveau des hélicoptères grecs, les NH90. La France et la Grèce sont en discussion qui pourrait conduire la France à livrer à la Grèce deux frégates, le nec plus ultra des frégates françaises. Il s’agit d’accompagner la Grèce pour qu’elle devienne plus apte à faire respecter sa souveraineté dans cette région du monde.

Je suis également très heureux que la Grèce se soit associé politiquement à cette mission dans le détroit d’Ormuz de plusieurs pays d’Europe. Nous souhaitons développer au sein de l’UE des capacités, comme l’Initiative européenne d’intervention. Nous avons besoin de nations rassemblées, volontaires et capables de réagir. Nous essayons d’emmener progressivement la Grèce vers le premier cercle de la défense européenne. »

Capitaine de vaisseau Rossignol, commandant le Dixmude :

« Nous sommes venus renforcer les liens entre la marine française et la marine grecque dans le domaine des amphibies que nous allons inaugurer. Je suis particulièrement fier de pouvoir poser la première brique d’interopérabilité entre nos deux marines pour permettre à la Grèce de développer cette capacité à travers ce partenariat. »

L’exercice "Alexandre le Grand 2020", au large de Volos, vise à développer l’interopérabilité avec les partenaires et à renforcer les capacités opérationnelles des forces dans un environnement interallié.

Le Dixmude est le deuxième bâtiment de la marine française après le Charles-de-Gaulle, construit en 2011 par Naval Group. Son équipage compte 200 personnes et peut embarquer 450 soldats, jusqu’à 16 hélicoptères et jusqu’à une centaine de véhicules blindés. Le Dixmude peut assumer les fonctions de navire amphibie d’assaut, de porte-hélicoptères, d’hôpital et de bâtiment de commandement et de contrôle.

dernière modification le 14/02/2020

haut de la page