La France et l’Egypte : l’accord turco-libyen est contraire au droit de la mer [el]

Le Président de la République s’est entretenu hier soir au téléphone avec le Président de la République arabe d’Egypte, M. Abdel FATTAH AL-SISSI.

Les deux chefs d’Etat ont évoqué la situation en Libye. Ils ont estimé que les risques d’une escalade militaire nécessitaient que l’ensemble des acteurs internationaux et libyens fassent preuve de la plus grande retenue. Ils sont convenus d’agir en étroite coordination dans la perspective de la conférence de Berlin et pour faciliter une relance décisive des négociations inter-libyennes. Ils ont exprimé leur volonté qu’un accord politique soit trouvé dans le cadre des Nations unies, dans le respect des principes agréés à Paris, Palerme et Abou Dabi, afin de restaurer l’unité et la pleine souveraineté de la Libye.

Le Président de la République et son homologue égyptien ont également évoqué la situation en Méditerranée orientale et estimé que le protocole d’accord conclu entre la Turquie et la Libye sur la délimitation de leurs juridictions maritimes était contraire au droit de la mer. Ils sont convenus de rester en étroit contact à ce sujet.

Les deux chefs d’Etat ont échangé sur l’ensemble des sujets inclus dans le dialogue de confiance entre la France et l’Egypte, notamment la question des droits de l’Homme, et les principaux enjeux de la coopération bilatérale. Ils s’en reparleront très prochainement.

(source : Présidence de la République)

dernière modification le 30/12/2019

haut de la page