La France salue le lancement de l’opération Irini [el]

Au point de presse quotidien, la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Agnès von Der Mühll, a répondu à une question sur les attentes françaises par rapport à cette opération européenne.

Libye – Opération Irini

Question : Josep Borrell a indiqué qu’une nouvelle opération militaire de l’Union européenne avait été lancée au large de la Libye. Qu’attendez-vous de cette opération ?

Réponse : La France salue le lancement hier de l’opération militaire de l’Union européenne Irini, qui lui permettra de contribuer, par des moyens navals, aériens et satellitaires, à la mise en œuvre de l’embargo sur les armes des Nations unies. Cette opération témoigne de l’engagement déterminé des Européens à agir ensemble pour défendre leurs intérêts politiques et de sécurité qui sont en jeu dans le cadre de la crise libyenne.

Par cette opération, l’Union européenne agit pour que les appels au respect de l’embargo sur les armes et à s’abstenir de toute ingérence dans le conflit libyen se traduisent en actes, alors que les violations se poursuivent, ainsi que l’afflux de mercenaires étrangers. La pandémie de Covid-19 rend encore plus urgents les efforts déployés pour parvenir à un cessez-le-feu, à la suite de la conférence de Berlin du 19 janvier.

La France entend contribuer activement à cette nouvelle opération, qui doit contribuer à la désescalade. Elle appelle les représentants des deux parties libyennes à s’engager en faveur de l’accord de cessez-le-feu proposé le 23 février dans le cadre des discussions de Genève sous l’égide des Nations unies et à la reprise du dialogue politique, avec le concours des pays voisins de la Libye et de l’Union africaine.

(sources : extrait du point de presse du porte-parole - 1er avril 2020)

dernière modification le 15/12/2020

haut de la page