La « Sorbonne d’Athènes » de Mme Rossetto à l’honneur [el]

M. Jean Loup Kuhn Delforge, ambassadeur de France en Grèce, a remis le 5 février dernier les insignes de chevalier dans l’Ordre national du mérite à Mme Paule Rossetto, enseignante à l’Institut français de Grèce et responsable du cursus de l’Université Paris-Sorbonne à Athènes, en présence de nombre de ses élèves, étudiants, collègues et amis.

L’ambassadeur a insisté sur le fait que cette décoration n’exprimait pas seulement l’estime de la République pour une figure de proue de l’enseignement du français mais aussi sa gratitude pour la réussite d’une expérience universitaire unique qui unit la France et la Grèce depuis 37 ans.
L’installation de la licence de l’université Paris IV-Sorbonne à l’Institut Français d’Athènes remonte à 1977, lorsque le président de la prestigieuse université française et le conseiller culturel de l’ambassade signent une convention permettant à des étudiants de se préparer à la deuxième année de DEUG de Lettres modernes. Alors, les programmes d’échanges d’étudiants et enseignants entre les universités sont rares. Cette initiative a ainsi beaucoup contribué à l’attractivité du système universitaire français, qui a par la suite très largement bénéficié du programme de mobilité européen Erasmus et de l’appétence des étudiants grecs pour les études en France.

Mme Paule Rossetto incarne cette belle aventure du cursus Sorbonne en Grèce. Une aventure jalonnée de succès qui a permis, au-delà d’une fine connaissance des belles lettres françaises pour les étudiants, de promouvoir la méthodologie et le système universitaire « à la française ».

JPEG - 43 ko
Mme Paule Rossetto
JPEG - 41.8 ko
Paule Rossetto - Jean Loup Kuhn-Delforge, ambassadeur de France en Grèce – Olivier Descotes, conseiller de coopération et d’action culturelle
JPEG - 53.7 ko
Salons de la résidence de France

dernière modification le 06/04/2018

haut de la page