Les Dassault sur les traces des Allatini

Dans les jardins de la villa Allatini avec le Préfet Tzitzikostas
Présentation des projets de rénovation de l'ancienne usine Allatini.
Présentation d'archives au centre d'histoire par M. Antonis Satrazanis.
Réception par le Maire de Thessalonique, M. Ioannis Boutaris.
Avec le Maire de Thessalonique, M. Ioannis Boutaris.
M. Le Maire Boutatis, M. Laurent Dassault et M. David Saltiel, président de la communauté juive de Thessalonique devant la plaque de dédicace.
Signature du Livre d'Or de l'IFT.
Inauguration de la salle Darius Allatini-Dassault.
Marseillaise et Hymne National par la chorale francophone.
Le Bloch 135 oeuvre d'un pilote grec, Nikos Kouzinis, offerte à la famille Dassault.
L'entreprise Allatini offre des fac-simile de ces archives.
Une ancienne action des Allatini offerte par M. Megas, collectionneur de Thessalonique.
Les architectures Cuomo et Nikiforidis présente leur exposition à Laurent Dassault.

Le retour de la famille Dassault à Thessalonique les 11 et 12 juin a été marqué par l’inauguration de la grande salle de l’Institut français, mécènée par le groupe Dassault-Industries. Elle a été rebaptisée salle "Darius Allatini-Dassault" en l’honneur des origines thessaloniciennes de la famille. La famille Dassault descend en effet par les femmes de Darius Allatini, installé à Marseille vers 1860 dans le cadre des activités internationales de cette grande famille d’industriels et banquiers thessalonicienne, troisième fortune de l’empire ottoman à la fin du 19ème siècle et qui a façonné le visage de la Thessalonique moderne.

Nicole, Marie-Hélène, Laurent et Thierry Dassault ont redécouvert la ville de leurs ancêtres. Ils ont visité la préfecture, ancienne villa Allatini, où ils ont été reçus par le Préfet, M. Apostolos Tzitzikostas, puis les anciennes usines-minoteries Allatini, avant de se voir présenter des archives et l’histoire de la famille au Centre d’histoire de la Ville ; Le Maire de Thessalonique a reçu la famille à l’hôtel de ville, avant de participer avec le préfet au dévoilement d’une plaque commémorative à l’Institut français, en présence du personnel de l’institut, du Consulat général, de la communauté française et de personnalités de la ville.

Le lendemain, la famille Dassault s’est rendue sur le port de Thessalonique, autre investissement des Allatini. Elle a visité le musée de la Photographie, puis le Musée juif et s’est rendue ensuite à Vergina et Naoussa, où elle avait été invitée par les Caves Boutaris.

Dans plusieurs entretiens accordés à la presse, les membres de la famille ont souligné leur émotion face à la redécouverte de leurs origines saloniciennes et de leurs liens avec la Grèce. Dans un entretien au journal « Makedonia » M. Laurent Dassault a par ailleurs exprimé son souhait que la Grèce demeure « coûte que coûte » dans l’euro, compte tenu de l’enjeu pour l’Europe.

Word - 47 ko
Couverture médiatique
(Word - 47 ko)
PDF - 175.9 ko
Ethnos (13/6/2012)
(PDF - 175.9 ko)
PDF - 419.4 ko
Ethnos (12/6/2012)
(PDF - 419.4 ko)
PDF - 349.1 ko
Ta Nea (12/6/2012)
(PDF - 349.1 ko)
PDF - 579.8 ko
Aggelioforos (12/6/2012)
(PDF - 579.8 ko)
PDF - 345.1 ko
Makedonia (12/6/2012)
(PDF - 345.1 ko)
PDF - 496.2 ko
Dimocratia (12/6/2012)
(PDF - 496.2 ko)

dernière modification le 07/08/2014

haut de la page