Migrations – la France confirme sa solidarité avec la Grèce [el]

Au-delà des 400 migrants, dont l’accueil a été annoncé en début de l’année, la France accueillera 350 mineurs non accompagnés à partir de juillet.

Patrick Maisonnave a rencontré aujourd’hui Georges Koumoutsakos, ministre délégué à l’Asile et aux Migrations pour évoquer la coopération bilatérale et européenne dans ce domaine.

En faisant le point sur les engagements français, annoncés en janvier 2020 lors de la visite du secrétaire d’Etat Laurent Nunez à Athènes, l’ambassadeur a confirmé l’accueil des 400 migrants et annoncé que la France allait également accueillir 350 mineurs non accompagnés à partir de juillet.

« La crise du coronavirus a perturbé le calendrier de la mise en œuvre de ces relocalisations, mais la France reste fidèle à ses engagements à l’égard de la Grèce. » a déclaré P. Maisonnave.

Il a également confirmé le principe de l’organisation conjointe des retours vers leurs pays des personnes non éligibles à l’asile politique, notamment vers les pays africains. Le renforcement de la présence française au sein du FRONTEX, dans le cadre européen, est actuellement en cours.

L’ambassadeur de France en Grèce et M. Koumoutsakos se sont félicités de la qualité de la coopération bilatérale, mais aussi de la proximité des vues française et grecque sur ces questions au sein de l’Union européenne.

Patrick Maisonnave : « Nos deux pays continueront à demander la mise en place d’une véritable solidarité européenne, aussi bien pour l’accueil des réfugiés, un meilleur contrôle des frontières extérieures et aussi la reconduite à ces frontières des personnes non éligibles à l’asile politique. Au-delà des mesures ponctuelles et urgentes, nous avons besoin d’une répartition plus équitable des demandeurs d’asile entre les pays membres de l’Union européenne. »

dernière modification le 26/05/2020

haut de la page