Réfugiés : Audition de Nathalie Loiseau à l’Assemblée nationale [el]

Audition de Mme Nathalie Loiseau, Ministre chargée des affaires européennes devant la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale (25 juillet 2017)

== Extraits ==

#réfugiés #migrants #Grèce #Europe

JPEG

(...)

Une Europe qui protège, c’est aussi une Europe qui fait preuve de plus de responsabilités et de plus de solidarité face à la crise migratoire qu’elle traverse. L’afflux sans précédent de migrants et de réfugiés est un défi pour l’Union européenne. Ce défi appelle une réponse forte de notre part, qui allie le contrôle effectif de nos frontières et le respect scrupuleux de nos valeurs. Plusieurs réformes structurelles sont actuellement en cours de discussion, notamment sur le régime européen d’asile. La négociation sur la révision du règlement de Dublin, qui détermine l’État membre responsable du traitement d’une demande d’asile, se poursuit et nous y travaillons, dans un esprit à la fois de responsabilité et de solidarité. Nous devons renforcer notre dialogue avec les pays d’origine et de transit des migrants mais aussi redoubler d’efforts pour contribuer à stabiliser la Libye. Vous avez pu constater, avec l’invitation à Paris aujourd’hui même de MM. Sarraj et Hafter, que la France prend des initiatives et travaille étroitement avec le nouvel envoyé spécial des Nations unies, M. Ghassan Salamé.

II est également essentiel que nous tenions nos engagements vis-à-vis des pays européens de première ligne que sont la Grèce et l’Italie, notamment en ce qui concerne la relocalisation de réfugiés à laquelle nous nous sommes engagés. Le Premier ministre a confirmé que tel était bien le sens de notre action, à l’occasion de la présentation du plan d’action pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires, le 12 juillet dernier. Notre politique est fondée à la fois sur la reconnaissance du droit d’asile comme un principe intangible pour les personnes en besoin de protections, que nous devons accueillir dans de meilleures conditions mais aussi sur la détermination à lutter plus efficacement contre les migrations économiques illégales. Nous devons renforcer nos efforts vis-à-vis du pays d’origine et de transit. Ainsi, au niveau européen, le Fonds fiduciaire d’urgence a mobilisé, 2,5 milliards d’euros. Toujours au niveau européen, outre la refondation du système européen d’asile que j’ai évoqué, nous travaillons à accroître les moyens de FRONTEX pour mieux gérer les frontières extérieures. Nous devons également mieux lutter contre les passeurs. Nous sommes en faveur de sanctions européennes contre les organisations mafieuses de passeurs et autres trafiquants de détresse humaine. Jean-Yves Le Drian et ses homologues ont commencé à y travailler lors du Conseil des affaires étrangères du 17 juillet. Il était hier en Italie, j’y serai moi-même à Rome jeudi, où j’aurai l’occasion de revenir sur l’ensemble de ces questions avec nos partenaires italiens. (...)

- Retrouvez l’intégralité de l’intervention de Mme Nathalie Loiseau

dernière modification le 27/07/2017

haut de la page