Revue de la presse de Grèce du nord du 23 au 29 mai 2017

POINTS FORTS
ÉCONOMIE

  • Appétit des entreprises françaises pour investir à Thessalonique (Ministre Pitsiorlas).
  • Thessweek : 1ère semaine de la technologie à Thessalonique
  • Le président de la Compagnie des eaux et égouts de Thessalonique opposé à la privatisation de l’eau
  • Assemblées générales des exportateurs et des industriels : « Les hommes d’affaires de Grèce du nord ne veulent plus de promesses mais un minimum de stabilité »
  • Dette : Pour le Premier ministre grec « Nous avons rempli nos obligations. Le moment est venu pour l’Allemagne et le FMI de remplir les leurs »
  • Projets de création de centres logistiques à Thessalonique
MIGRANTS ET RÉFUGIÉS

  • Plus de 20 000 appartements à disposition des demandeurs d’asile d’ici fin 2018 en Grèce
IMAGE DE LA FRANCE

  • Exposition intitulée « Moi comme nous » du 1er atelier de peinture de l’Ecole des beaux-arts de l’université Aristote de Thessalonique
  • Visite à Alexandroupolis de membres du groupe d’amitié France-Grèce

ÉCONOMIE

Investissements français à Thessalonique

« Le port a ouvert l’appétit des Français pour des investissements à Thessalonique », titre Voria.gr qui note : « Thessalonique se trouve désormais au centre de l’attention de la France, en raison de la vente de 67% de l’OLTH au consortium composé par le français CMA CGM, l’allemand DIEP et la société Belterra du groupe Savvidis ». A l’occasion de la 42ème Assemblée générale annuelle de l’Union des exportateurs de Grèce du nord, le Secrétaire d’Etat à l’Economie, M. Pitsiorlas, a déclaré, en effet, avoir été informé par l’Attaché commercial de l’Ambassade de France en Grèce de l’intérêt que porteraient à Thessalonique les investisseurs français. Le journal évoque l’industrie aéronautique française Dassault. « Des missions d’affaires françaises et la création en commun d’un centre de recherches seraient envisagées », conclut Voria.gr (Voria.gr, 24 mai).

Pour sa part, le président de l’Union des exportateurs de Grèce du nord, M. Loufakis, a souligné l’importance de la concession du port et de l’aéroport de Thessalonique au secteur privé. « La liaison de notre ville aux réseaux internationaux contribuera à moyen terme à l’augmentation du PNB de l’économie grecque » a déclaré M. Loufakis avant de proposer que Thessalonique devienne un hub important sur « la nouvelle route de la soie » (Makedonia, 24 mai).

Thessweek

La presse revient, d’une manière plus détaillée, sur l’organisation de la première semaine de la technologie intitulée « Thessweek », réalisée du 13 au 21 mai 2017 à Thessalonique et qui ambitionne, selon ses 15 organisateurs (acteurs impliqués dans les nouvelles technologies) de « devenir un pôle du sud-est européen dans le domaine des technologies et de l’informatique ».
Cette semaine Thessweek s’est clôturée par le congrès international DEVit qui a réuni des dizaines de développeurs de sites Internet venus de Grèce, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Irlande, Chypre, Serbie, République tchèque, ARYM, Bulgarie, Pologne et Suède. Auparavant, quelque 1 500 diplômés et étudiants en fin d’études du département informatique de l’université d’Aristote de Thessalonique ont présenté leur CV aux quelques 70 entreprises grecques et étrangères présentes lors d’une « Journée carrières » (Karfitsa.gr, 23 mai).

Compagnie des eaux et égouts de Thessalonique

« Le danger de privatisation des compagnies des eaux et égouts est réel. Les Thessaloniciens ont pris position (référendum) et celle-ci doit être respectée par le gouvernement (…) L’eau est un bien public et doit être gérée par une entreprise publique » a déclaré M. Krestenitis, président de la Compagnie des eaux et égouts de Thessalonique (EYATH), à l’occasion de la présentation des grands projets d’investissements (166 millions €) de sa société jusqu’en 2023, notamment d’agrandissement des installations de traitement d’eau potable pour les besoins grandissants de l’agglomération thessalonicienne. « Nous prendrons part aux discussions que nous aurons avec les conseillers du TAIPED (gérant les privatisations en court) sur la vente de 23 % de l’EYATH », a-t-il ajouté (Voria.gr, 24 mai).

Assemblées générales des exportateurs et des industriels

Sous le titre « Les hommes d’affaires de Grèce du nord ne veulent plus de promesses mais un minimum de stabilité », Makedonia rend compte des assemblées générales annuelles des industriels et des exportateurs de Grèce du nord.
« Les paroles sympathiques pour le secteur de la transformation durant toutes ces dernières années sont nombreuses. Les actions sont cependant inexistantes. Nous désirons entendre un discours politique substantiel, avec des mesures qui renforceront réellement la compétitivité du secteur de la transformation et qui nous aiderons à produire des produits qui puissent être vendus dans tout le monde » a déclaré M. Savvakis, président de l’Union des industries de Grèce du nord, critiquant parallèlement le secteur public « qui malgré la crise n’a pas réussi à se moderniser ».
Le président de la Nouvelle Démocratie, M. Mitsotakis, a rappelé la nécessité de réduire la fiscalité des entreprises, la taxe foncière, etc..
« Nous avons remplis nos obligations. Le moment est venu pour l’Allemagne et le FMI à remplir les leurs », a souligné le Premier ministre grec, M. Tsipras. « La Grèce est à nouveau un lieu de sécurité et d’espoirs munie de riches possibilités » a-t-il précisé, avant d’annoncer l’élaboration en cours d’un plan stratégique de développement national par secteurs et régions (Makedonia, 25 mai).

Centres logistiques

Une centaine d’entreprises grecques et étrangères auraient déjà manifesté auprès des instances de la Région de Macédoine centrale leur intérêt pour la création de centres logistiques dans la région de Thessalonique, en application de la loi publiée le 16 mai dernier dans le Journal officiel définissant la procédure d’installation et de fonctionnement de ce genre d’entreprise en Grèce (Makedonia, 24 mai).

MIGRANTS ET RÉFUGIÉS

Hébergement

« Nous avons déjà fermé six camps à Thessalonique et nous envisageons d’en fermer d’autres » a indiqué M. Mouzalas, ministre à l’Immigration, lors d’une visite à Thessalonique, en vue de présenter le nouveau plan d’hébergement des migrants et réfugiés dans des appartements. Plus de 10 000 appartements seront ainsi mis à disposition des demandeurs d’asile d’ici février 2018 et 10 000 autres jusqu’à fin 2018 dans le cadre d’un nouveau programme européen. Ainsi, dans la région de Thessalonique, seuls les centres d’accueil de Diavata et Langadikia resteront ouverts à l’issue de ce programme mis en place par le ministère à l’Immigration en collaboration avec le HCR et les municipalités. A cette occasion, les maires de Thessalonique, Kalamaria et Neapoli-Sykies ont salué cette initiative rappelant les résultats positifs du programme actuel REACT d’hébergement de migrants et réfugiés financé par l’UE et mis en place par le HCR. Enfin, M. Mouzalas a rappelé que depuis le 1er mai dernier tous les migrants et réfugiés installés en Grèce reçoivent désormais une certaine somme d’argent pour leurs besoins alimentaires (Makedonia, Thessaloniki, 26 et 29 mai).

IMAGE DE LA FRANCE

Exposition

Exposition intitulée « Moi comme nous » du 1er atelier de peinture de l’Ecole des beaux-arts de l’université Aristote de Thessalonique, du 22 mai au 15 juin à l’Institut Français de Thessalonique (ThessNews, 27 mai).

France-Grèce

Le quotidien de la région de Thrace rend compte de la visite le 15 mai à l’hôtel-de-ville d’Alexandroupolis des sénateurs français Didier Marie, Catherine Morin-Dessailly et Simon Sutour, membres du groupe d’amitié France-Grèce, en compagnie de la Consule honoraire de France, Mme Marina Doulami. Le maire d’Alexandroupolis, M. Evangelos Lambakis, a fait état de la « cohabitation harmonieuse dans sa région entre populations chrétiennes et musulmanes » et a reproché à l’U.E de « ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour guider à temps la Grèce dans le traitement de la question migratoire ». « Les deux parties se sont accordées sur la nécessité de renforcer les frontières terrestres et maritimes (de la Grèce) et sur l’obligation pour l’UE d’adopter une politique plus sévère à l’égard de la Turquie, les frontières de la Grèce étant également celles de l’U.E. » note I Gnomi (I Gnomi 16 mai).

Sources :
- Presse écrite de Thessalonique : « Makedonia », « Thessaloniki »
- Presse écrite régionale : « O Chronos » (Komotini), « Empros » (Xanthi), « Gnomi » et « Eleftheri Thraki » (Alexandroupolis)
- Presse électronique de Macédoine : « Voria.gr », « Thestival.gr », « Karfitsa.gr », « ThessNews.gr », « Cityportal.gr », « Seleo.gr », de Thessalie : « Thessalia online », « Larissanet.gr », « Eleftheria.gr »,
- Presse électronique de Thrace : « Thrakitoday.com », « Gatzoli.gr », « Azinlikça.net » (presse de la communauté musulmane de Thrace) et d’Epire : « NeoiAgones.gr », « Agon.gr », « ProinosLogos.gr »
La revue de la presse est préparée une fois par semaine par le service de presse du Consulat et est destinée à tous celles et ceux qui désirent s’informer en français sur l’actualité hellénique telle qu’elle apparaît dans les quotidiens grecs de Grèce du nord.
Clause de non-responsabilité :
La revue ne prétend pas être exhaustive. Elle a un caractère d’information. Le Consulat Général ne saurait en aucun cas être responsable des articles parus dans la presse grecque.
Abonnement  : Vous pouvez, sur demande, vous abonner à la revue de la presse. Vous recevrez la revue une fois par semaine par messagerie électronique. Envoyez votre message en mentionnant dans l’objet "Abonnement à la revue de presse".

Abonnement/Désabonnement

dernière modification le 08/06/2017

haut de la page