Revue de la presse de Grèce du nord du 26 décembre 2017 au 15 janvier 2018

POINTS FORTS
VIE POLITIQUE-SOCIÉTÉ
-  Démission du Secrétaire d’État à l’Education, à la Recherche et aux Cultes ;

BALKANS-RÉGION
-  Nom de l’ARYM :

  • - Hommes d’affaires de Grèce du nord, maire de Thessalonique et président de la Nouvelle démocratie favorables à l’utilisation d’une appellation composée comprenant le terme Macédoine ;
  • - Opinion publique et certains maires de Grèce du nord ouvertement contre une telle solution. Grand rassemblement prévu pour le 21 janvier à Thessalonique ;
  • - Grèce : 7ème investisseur étranger en ARYM ;



- Obtentions de permis de séjour en Grèce pour 170 ressortissants turcs (janvier- novembre 2017) ;

ÉCONOMIE

-  Athènes-Thessalonique en train, en 3 h20, dès juin 2018 ;

IMAGE DE LA FRANCE

-  Présentation du programme de l’Institut français et du Consulat général pour 2018, dont toutes les activités seront placées sous le label « Thessalonique en français ».

VIE POLITIQUE-SOCIÉTÉ

Gouvernement

Démission de M. Zouraris, Secrétaire d’Etat à l’Education, à la Recherche et aux Cultes, et député des Grecs indépendants (ANEL) à Thessalonique, suite à ses propos injurieux exprimés à l’occasion d’une émission radiophonique, envers les supporters des équipes de football d’Olympiakos (Pirée) et d’Aris (Thessalonique). « Nous considérons ces déclarations comme inacceptables, malheureuses et offensantes » souligneront les Grecs indépendants de Thessalonique dans un communiqué (Thestival.gr, 14 janvier).

BALKANS-RÉGION

Grèce - ARYM

La presse fait largement état de la forte mobilisation diplomatique constatée ces derniers jours pour le règlement de la question du nom de l’ARYM.
En ce sens, Voria.gr reprend les avis favorables d’hommes d’affaires de Grèce du nord, quant au règlement immédiat de cette question. Tous considèrent qu’une appellation composée, qui comprendrait le mot Macédoine, peut désormais être acceptée par les Grecs. Toutefois, surtout les producteurs et les exportateurs de la région de Macédoine se défendent toujours du droit d’utilisation du mot Macédoine ou de ses dérivés pour leurs produits.
« Je suis à 100 % pour le règlement de la question de l’appellation sur la base de ce qui a été défendu par notre pays au sommet de l’OTAN de Bucarest, soit une appellation composée assortie d’un déterminatif géographique destinée à tout usage » a déclaré M. Loufakis, président de l’Union des exportateurs de Grèce du nord. « Les relations entrepreneuriales entre la Grèce et l’ARYM sont excellentes. Cependant, l’affaire du nom reste une épine qui blesse. Tant que cette question n’est pas réglée, il existera toujours un facteur complémentaire de risque dans les relations économiques bilatérales », a-t-il ajouté.
« Les plus importants bénéfices pour les relations de la Grèce avec l’ARYM proviendront de l’adhésion de ce pays à la famille européenne », a estimé le président des industriels de Grèce du nord, M. Savvakis, qui souligne également que « les entreprises grecques en ARYM n’ont pas de problèmes particuliers ».
Les échanges commerciaux entre la Grèce et l’ARYM étaient de 797 M € (exportations et importations grecques : 566 M € et 221 M € respectivement), soit 6,9% de moins par rapport à 2015. Cependant, de janvier à octobre 2017, les exportations grecques sont montées à 522 M € (+13% par rapport à la même période 2016) alors que le montant des importations grecques est resté stable (187 M €). De janvier à septembre 2017, les investissements directs étrangers en ARYM ont fortement baissés : 45 ,65 M € contre 219,66 M € durant la même période 2016. Avec 3,33 M €, la Grèce est le 7ème investisseur en ARYM loin derrière l’Autriche qui avec 23,63 M € d’investissements directs occupe la première place (Voria.gr, 10 janvier).

Le site Voria.gr publie les résultats d’un sondage sur la question de l’appellation de l’ARYM révélant une forte opposition de l’opinion publique de Grèce du nord à l’utilisation du terme Macédoine : 61,8 % en Macédoine centrale, 60,7 % en Macédoine occidentale, 58,1 % en Macédoine orientale-Thrace et 45,5 % en Epire. Par ailleurs, seul 15 % des personnes interrogées se disent favorables à l’utilisation du terme Macédoine assortie d’un déterminatif géographique, alors que 16,1 % ne se sentent pas du tout concernées par cette affaire (Voria.gr, 11 janvier).

« L’affaire de Skopje (appellation de l’ARYM) nous a été remontée par le peuple (…) Lors de célébration de la Théophanie, les gens étaient presque agressifs à notre égard car nous n’avions pas réalisé de synaxe (assemblée de prélats) à ce sujet » a souligné Mgr Anthimos, qui a cependant rejeté toutes relations de l’Eglise avec les organisateurs de la manifestation prévue pour le 21 janvier prochain à Thessalonique contre « toutes les solutions comprenant le terme Macédoine ». Cependant, le prélat n’a pas exclu la réalisation d’une cérémonie religieuse le même jour avec tous les métropolites de la région (Karfitsa.gr, 12 janvier).

« Si ces manifestations ont lieu, je sortirais pour les décrier officiellement, car elles n’aident pas les négociations », a indiqué M. Boutaris, maire de Thessalonique, dans une déclaration à la presse, suite aux critiques portant sur le « diner privé » du nouvel an à Thessalonique offert au Premier ministre de l’ARYM et sa famille (Thestival.gr, 8 janvier).

« Nous n’accepterons pas l’utilisation du nom historique de la Macédoine par l’Etat de Skopje », a indiqué M. Kyrizoglou, maire d’Ampelokipi-Menemeni (banlieue de Thessalonique) le 8 janvier. Le lendemain, le conseil municipal de Florina votera « contre l’utilisation du nom de la Macédoine par Skopje ».

En visite le 11 janvier au musée de Pella (capitale de la Macédoine antique) en compagnie du président de la Région de Macédoine centrale, le président de la Nouvelle Démocratie, M. Mitsotakis, a souligné la grécité de la Macédoine « qui ne peut être ni contestée, ni prescrite », tout en rappelant son attachement à la décision prise par le gouvernement de Costas Caramanlis en 2008 au sommet de l’OTAN de Bucarest (appellation composée destinée à tous et pour usage, assortie d’un déterminatif géographique). Le même jour, se réunissaient à Thessalonique, « dans le plus grand secret », les ministres des affaires étrangères de Grèce et de l’ARYM pour discuter de l’élaboration de mesures complémentaires de confiance mutuelle entre les deux pays (Thestival.gr, 11 janvier).

Grèce-Turquie

170 Turcs auraient obtenu un permis de séjour entre janvier et novembre 2017 dans le cadre du programme « Visa Gold » permettant aux ressortissants étrangers hors U.E. d’obtenir un permis de séjour de cinq ans en cas d’achat immobilier d’un montant supérieur à 250 000 €. Depuis le coup d’Etat manquée en Turquie, nombreux sont ceux, surtout de classes aisées, à avoir quitté leur pays en direction de l’U.E. (I Gnomi , 30 décembre).

ÉCONOMIE

Athènes-Thessalonique

« En juin, la ligne Athènes-Thessalonique sera double et électrifiée, ce qui permettra de couvrir cette distance en 3 heures et 20 minutes » a annoncé M. Spirtzis, ministre des Transports et Transports. « Les prochains objectifs du gouvernement seront la construction de l’Egnatia ferroviaire (Igoumenitsa-Kipi) et de la liaison ferroviaire des ports de Grèce du nord avec la mer Noire », a-t-il ajouté (Thestival.gr, 8 janvier)

IMAGE DE LA FRANCE

Thessalonique en français

La presse rend largement compte de la conférence de presse du Consul général de France et directeur de l’Institut français de Thessalonique, M. Philippe Ray, présentant un programme d’activités pour 2018 placées sous le label « Thessalonique en français » (voir Lettre d’information de l’IFT). Parmi celles-ci figurent, entre-autres, la participation de la Francophonie, en tant qu’invitée d’honneur, au Salon international du livre (3-6/5/2018), l’opération gastronomique « Goût de France-Good France » ouverte aux restaurants de Grèce, le concours de macarons, les célébrations qui marqueront en 2018 le centenaire de l’Armistice de Thessalonique le 29 septembre et de la fin de la Première guerre mondiale le 11 novembre, l’exposition sur la présence française à Thessalonique (reconstruction de la ville, construction du port, éducation en français, grandes familles francophones de la communauté juive, apports scientifiques et techniques du Front d’Orient, la présence consulaire), l’exposition de cartes de la mer Egée commandées par Louis XIV, etc. D’autres évènements y ont également été annoncés : promotion de la langue française avec la voiture francophone qui sillonnera la Grèce du nord à la rencontre des élèves et des enseignants ; un colloque international autour de l’œuvre de l’écrivaine Assia Djebar ; des créations artistiques inédites (une œuvre musicale et une chorégraphie), etc. (ERT3, TV100, ThessNews, Voria.gr, Typosthes.gr, Parallaximag.gr, 11 et 13 janvier).

Sources :
- Presse écrite de Thessalonique : « ThessNews »
- Presse écrite régionale : « O Chronos » (Komotini), « Empros » (Xanthi), « Gnomi » et « Eleftheri Thraki » (Alexandroupolis)
- Presse électronique de Macédoine : « Voria.gr », « Thestival.gr », « Karfitsa.gr », « ThessNews.gr », « Cityportal.gr », « Seleo.gr », de Thessalie : « Thessalia online », « Larissanet.gr », « Eleftheria.gr »
- Presse électronique de Thrace : « Thrakitoday.com », « Gatzoli.gr », « Azinlikça.net » (presse de la communauté musulmane de Thrace) et d’Epire : « NeoiAgones.gr », « Agon.gr », « ProinosLogos.gr »
La revue de la presse est préparée une fois par semaine par le service de presse du Consulat et est destinée à tous celles et ceux qui désirent s’informer en français sur l’actualité hellénique telle qu’elle apparaît dans les quotidiens grecs de Grèce du nord.
Clause de non-responsabilité :
La revue ne prétend pas être exhaustive. Elle a un caractère d’information. Le Consulat Général ne saurait en aucun cas être responsable des articles parus dans la presse grecque.
Abonnement  : Vous pouvez, sur demande, vous abonner à la revue de la presse. Vous recevrez la revue une fois par semaine par messagerie électronique. Envoyez votre message en mentionnant dans l’objet "Abonnement à la revue de presse".

Abonnement/Désabonnement

dernière modification le 01/02/2018

haut de la page