Revue de la presse de Grèce du nord du 26 juin au 9 juillet 2018

POINTS FORTS
VIE POLITIQUE-SOCIÉTÉ
-  Accord de Prespes
-  Poursuite des manifestations à Thessalonique contre l’accord de Prespes entre la Grèce et l’ARYM
-  Le PAOK nie vouloir renverser le gouvernement en réaction à l’accord en question ;
-  Les collectivités locales de Grèce du nord demandent au gouvernement de réaliser un référendum sur l’Accord ;
-  ThessNews lie les élections législatives grecques à l’évolution de l’affaire de l’accord de Prespes en ARYM ;
-  Condamnation généralisée de la profanation du monument de la Shoah à Thessalonique ;
-  Soutien de la Nouvelle démocratie à M. Paris Billias, candidat aux prochaines élections municipales de Thessalonique ;
-  Interview du Premier ministre grec au « Spécial Grèce, La renaissance » de la revue française Le Point ;

ÉCONOMIE
-  Intérêts arabe, israélien et turc pour l’achat de biens immobiliers à Thessalonique ;

CULTURE-ÉDUCATION
-  Forte participation aux divers évènements liés à la nanotechnologie et réalisés à Thessalonique ;

BALKANS-RÉGION
-  Projets ferroviaires et énergétiques au centre de la 4ème rencontre quadripartite Grèce-Bulgarie-Roumanie-Serbie à Thessalonique ;

SÉCURITÉ
-  Extradition vers la France d’un parrain de la mafia géorgienne

VIE POLITIQUE-SOCIÉTÉ

Accord de Prespes

Manifestations

Poursuite des manifestations à Thessalonique contre l’accord de Prespes entre la Grèce et l’ARYM. Parmi celles-ci le défilé de quelque 1 500 motards devant la statue d’Alexandre le Grand et les regroupements de plusieurs milliers de personnes devant l’antenne du SYRIZA à Thessalonique et le Ministère de Macédoine-Thrace (Thestival.gr, Voria.gr, du 26 juin au 6 juillet).
A Serres, le ministre de la Marine marchande Panagiotis Kouroublis s’est fait hué par la foule à l’occasion des cérémonies anniversaires de la libération de la ville du joug ottoman, marquée cette année par l’absence de la Secrétaire d’Etat de Macédoine-Thrace et députée des ANEL de Serres Maria Kollia-Tsaroucha (Voria.gr, 29 juin).

PAOK

« Le PAOK a pris position sur les rassemblements. Il n’est ni un parti politique ni un organisme qui prend position pour ou contre l’Accord (de Prespes). Il dénonce la violence … Il existe évidemment le supporter du PAOK Lazaridis (*). Il est député et décide qui il veut rejoindre ou laisser. Ni le PASOK, ni Ivan sont ses tuteurs », a souligné le président du PAOK Ivan Savvidis, répondant ainsi à travers son journal Ethnos aux « fuites en provenance du Palais Maxime (cabinet du PM) » sur l’existence d’un plan de renversement du gouvernement mené par des entrepreneurs de Thessalonique et du Pirée au profit de la Nouvelle démocratie, suite à la démission du député des ANEL de Thessalonique et supporter du PAOK, M. Giorgos Lazaridis (*), pour son désaccord avec l’accord de Prespes. Le SYRIZA de Thessalonique avait également appelé le PAOK à condamner les incidents survenus à Thessalonique entre les forces de police et des manifestants, dont du PAOK, devant le lieu où avait eue lieu la conférence organisée par le SYRIZA pour expliquer les bienfaits de l’accord de Prespes (Karfitsa.gr, Voria.gr, 26 et 27 juin).

Collectivités locales

« Malheureusement, une fois encore, il a choisi de semer la discorde entre les Grecs », a noté le président de la Région de Macédoine Apostolos Tzitzikostas, répondant aux déclarations du ministre grec des Affaires étrangères Nikos Kotzias l’accusant de se comporter « comme s’il voulait créer une Ligue du Nord », se référant à une réunion regroupant à son initiative plusieurs autorités de Grèce du nord (Présidents de région, maires, évêques, etc.). D’une voix commune, ils ont appelé le gouvernement à réaliser un référendum sur l’accord de Prespes (Thestival.gr, Thessnews, 28 et 30 juin).

Élections législatives anticipées

ThessNews estime que les prochaines élections législatives auront lieu en Grèce en même temps que les élections européennes, soit en mai 2019, sachant que le SYRIZA n’aura pas l’appui de son partenaire gouvernemental (ANEL) lors de la présentation de l’accord de Prespes pour ratification au Parlement grec. Le Premier ministre de l’ARYM semblerait préférer organiser le référendum sur le changement ou non de son pays à octobre 2018 ce qui repousserait la procédure de révision constitutionnelle à ce sujet à janvier 2019. Cette situation permettrait à M. Tsipras de repousser à son tour la ratification de l’accord de Prespes au sein du Parlement grec au printemps de 2019 avant de lancer des élections législatives (ThessNews, 7 juillet).

Profanation du monument de la Shoah à Thessalonique

Plusieurs autorités et institutions de Thessalonique ont condamné le jet de peinture rouge sur le monument de la Shoah (Place de la liberté) à Thessalonique par un groupe de « nationalistes », selon Typos tis Thessalonikis, qui s’était détaché du cortège de manifestants se dirigeant vers le ministère de Macédoine-Thrace pour dénoncer l’accord de Prespes. Par la suite, ils ont pris d’assaut, bâtons en mains, des bars et cafétérias, situés à proximité de la Rotonde, connues pour leur clientèle anarchiste ou d’extrême-gauche.
Le porte-parole du gouvernement a aussitôt invité, par un tweet, la Nouvelle démocratie à condamner ces attaques et « à arrêter de les couvrir politiquement et de légaliser leurs actions ».
« La Nouvelle démocratie de Thessalonique désavoue catégoriquement et sans détours l’extrémisme et la violence d’où qu’ils proviennent. La profanation du monument de l’Holocauste des Juifs de la ville est inadmissible et hideuse » a répliqué la ND de Thessalonique, soulignant parallèlement que « de telles actions détournent l’attention du combat mené par tous les Grecs pour annuler l’accord inadmissible de Prespes ».
« Ayant connaissance de sa responsabilité au sujet de l’Holocauste, la République fédérale d’Allemagne condamne toutes les formes d’antisémitismes » a souligné, dans un communiqué le Consulat général d’Allemagne à Thessalonique.
La profanation du monument a également été condamnée par la Secrétaire d’Etat de Macédoine-Thrace Maria Kollia-Tsaroucha (ANEL) qui a exprimé sa tristesse.
« La haine et la violence raciste qui ont guidé la main des acteurs ne conviennent pas à Thessalonique, une ville qui accueille le Musée de la Shoah de Grèce (…) Les violences, les vandalismes et injures - qui ces derniers temps blessent la vie sociale dans sa quotidienneté et divisent la vie publique de la ville - doivent stopper », a indiqué la municipalité de Thessalonique.
Enfin, la presse rend compte de la manifestation pacifique réalisée par un groupe de citoyens devant le monument de la Shoah pour dénoncer la profanation répétée du monument en question (TyposThes.gr, Thestival.gr, Voria.gr, 27 et 28 juin, 4 juillet).

Élections municipales

Soutien de la Nouvelle démocratie à la candidature de M. Paris Billias, président de la Section de Macédoine centrale de la Chambre technique de Grèce, aux prochaines élections municipales de Thessalonique prévues pour octobre 2019 (Voria.gr, 22 juin).

Grèce-Le Point

Le site Thestival.gr reprend dans les grandes lignes l’interview du Premier ministre grec Alexis Tsipras accordée au « Spécial Grèce, La renaissance » de la revue française Le Point, traçant un bilan positif de son action et défendant la proposition du Président français Emmanuel Macron de création d’un budget de la zone euro (Thestival.gr, 28 juin).

ÉCONOMIE

Immobilier

La presse relève l’intérêt que porteraient des sociétés immobilières arabes, israéliennes et turques pour l’achat de biens immobiliers à Thessalonique. Les Arabes ayant déjà acquis plusieurs biens immobiliers à Athènes, Mykonos et Crète, seraient actuellement à la recherche, comme d’ailleurs les Israéliens, d’espaces professionnels situés dans le centre-ville. Les investisseurs turcs chercheraient, quant à eux, plutôt des habitations.
Cette augmentation de la demande immobilière serait en grande partie liée à l’augmentation du courant touristique vers Thessalonique et à la privatisation de son port (Voria.gr, 29 juin).

CULTURE-ÉDUCATION

Nanotechnologie

Plus de 2 000 chercheurs, scientifiques, représentants industriels et acteurs politiques dont l’action est centrée sur l’innovation et en provenance de 65 pays se réuniront du 30 juin au 7 juillet à Thessalonique :
-  Colloque international des nanoscience et nanotechnologie ;
-  Symposium international sur l’électronique organique flexible ;
-  Écoles d’été de nanoscience, d’électronique organique et de nanomédecine ;
-  Salon international de nanotechnologie organisé par le Département de l’université d’Aristote de Thessalonique (Thestival.gr, 13 juin).

BALKANS-RÉGION

Grèce-Bulgarie-Roumanie-Serbie

« Cette année nous avons eu la signature de l’important accord Bulgarie-ARYM, la très réussie Présidence bulgare (de l’U.E.) et le très important Sommet UE-Balkans occidentaux à Sofia » a indiqué le Premier ministre grec Alexis Tsipras, lors de la 4ème rencontre quadripartite Grèce-Bulgarie-Roumanie-Serbie, le 4 juillet à Thessalonique, avec ses homologues bulgare Boïko Borissov, roumaine Viorica Dancila et le Président serbe Aleksandar Vucic, en présence des ministres des transports et des infrastructures des quatre pays. Par ailleurs, M. Tsipras a tenu à rappeler l’importance de l’Accord de Prespes ainsi que des projets de liaisons ferroviaires Thessalonique-Roussé (Roumanie) et Thessalonique-Skopje-Belgrade, et de réseaux énergétiques, comme le gazoduc gréco-bulgare IGB. Par ailleurs, les participants ont appuyé l’adhésion des Balkans occidentaux, en particulier de la Serbie, à l’U.E. (Thestival.gr et Voria.gr, 4 juillet).

SÉCURITÉ

Crime organisé

La justice grecque a accepté la demande d’extradition vers la France de M. Lasha Shushanashvili, parrain de la mafia géorgienne, recherché par la police française pour vols et blanchiment d’argent, et de deux de ses complices. Cependant, ils devront, par la suite, être renvoyés en Grèce pour être jugés dans une affaire de crime organisé (Thestival.gr, 4 juillet).


La revue de la presse est préparée une fois par semaine par le service de presse du Consulat et est destinée à tous celles et ceux qui désirent s’informer en français sur l’actualité hellénique telle qu’elle apparaît dans les quotidiens grecs de Grèce du nord.

Clause de non-responsabilité :
La revue ne prétend pas être exhaustive. Elle a un caractère d’information. Le Consulat Général ne saurait en aucun cas être responsable des articles parus dans la presse grecque.

Abonnement  : Vous pouvez, sur demande, vous abonner à la revue de la presse. Vous recevrez la revue une fois par semaine par messagerie électronique. Envoyez votre message en mentionnant dans l’objet "Abonnement à la revue de presse".

Abonnement/Désabonnement |

dernière modification le 12/07/2018

haut de la page