Revue de la presse de Grèce du nord du 5 au 11 décembre 2017

POINTS FORTS
BALKANS-RÉGION
-  Ton modéré du Président turc en visite officielle en Thrace, après des entretiens tendus la veille à Athènes. Protestations contre sa visite en Thrace.
-  Premiers ministres grec et bulgare contre toute « actualisation » du Traité de Lausanne souhaitée par Ankara
-  Premier Ministre de l’ARYM favorable au changement de l’« appellation internationale » de son pays

ÉCONOMIE
-  Les exportations grecques en hausse retrouvent leur niveau de 2012
-  Prochain lancement d’appel d’offres pour la privatisation du port d’Alexandroupolis

VIE POLITIQUE-SOCIÉTÉ
-  Échauffourées entre anarchistes et policiers à l’issue des manifestations organisées à Thessalonique en mémoire de l’adolescent Alexis Grigoropoulos

IMAGE DE LA FRANCE
-  Consul général de France et directeur de l’Institut français de Thessalonique : « La Francophonie défend les mêmes principes et valeurs fondamentales que l’Union européenne »

BALKANS-RÉGION

Grèce-Turquie

La visite du Président turc en Grèce domine l’actualité. « Recep Tayyip Erdogan a clôturé sa visite en Grèce en adressant, sur un ton modéré, des conseils aux membres de la minorité. Il leur a demandé de jouer leur rôle en tant que citoyens grecs et européens tout en préservant leur religion, leur langue et leurs valeurs », note ThessNews, quant à la visite du président turc en Thrace, le lendemain de son entretien tendu avec son homologue grec à Athènes.

« Malgré la grande mobilisation des milieux proches du Consulat turc à Komotini, la majorité de la minorité (musulmane) n’y était pas présente. Cela s’explique par le fait que la minorité est particulièrement libérale, opposée aux choix d’Erdogan et mécontente du climat d’oppression instauré en Turquie après la tentative de coup d’Etat », ajoute ce journal, qui reprend également quelques citations de son discours en Thrace : « Mes compatriotes, vous êtes le pont entre la Turquie et la Grèce (…) Vous êtes des citoyens de Grèce et vous devez travaillez pour son bien (…) Vos chefs religieux doivent être élus et non désignés par l’Etat grec (…) Vous avez élus quatre députés et vous devez avoir le courage de revendiquer vos droits » (Voria.gr, ThessNews 8 et 9 décembre).

Par ailleurs, la presse reprend certaines réactions à cette visite. La Fédération panhellenique des associations pontiques a appelé le président turc à s’excuser pour “le génocide 353 000 Pontiques victimes de la monstriosité turque”. “Nous n’attendons rien du sultan qui viole les droits de l’homme, méprise le Droit international, remet en question les traités, lance des poursuites politiques contre tous ceux qui osent s’opposer à son régime” ajoute-elle dans un communiqué (Voria.gr, 7 décembre).

Aussi, 22 associations de Thrace, principalement culturelles, dont deux musulmanes (Association des Grecs musulmans Pos Pos et Association culturelle des Pomaques de Xanthi) et quatre chypriotes, ont adressé aux Président de la République, Premier ministre et ministre grec des affaires étrangères, une lettre de protestation contre la visite du « nouveau sultan » en Thrace. « Il vient seulement pour fanatiser, pour remettre en question la domination grecque sur la région et appuyer les voix les plus extrémistes de la minorité (musulmane), soulignent-elles, tout en appelant la population locale à manifester pacifiquement contre cette visite. Elles rappellent également l’emprisonnement de milliers journalistes, de Kurdes et autres en Turquie, l’occupation turque de Chypre, etc. A leur initiative, quelque 300 personnes ont défilé le 8 décembre dans les rues de Komotini, parallèlement à la visite dans la même ville du président turc (Voria.gr, 4 décembre).

Enfin, O Chronos signale que, 24 heures avant la visite du Président turc en Thrace, des croix avaient désinées sur trois maisons de membres de la minorité musulmane à Komotini, dont l’une appartenant à un ancien député, et des tracts menaçants avaient été lancés dans les rues de la ville sur lesquels était écrit en turc : “Réflichis, Erdogan partira, toi demain tu resteras ici …” (O Chronos, 7 décembre).

Sommet Grèce-Bulgarie-Serbie-Roumanie

Thestival.gr rend compte du « 2ème Sommet Grèce-Bulgarie-Serbie-Roumanie » qui s’est tenu le 8 décembre à Belgrade, à l’occasion duquel les Premiers grec et bulgare, M. Tsipras et Borisov, ont exprimé leur opposition à tout changement du Traité de Lausanne, en réponse à la proposition d’actualisation de celui-ci formulée par le président turc lors de ses entretiens, la veille à Athènes, avec le Président et le Premier ministre grecs (Thestival.gr, 9 décembre).

Grèce-ARYM

Le site Thestival.gr reprend une interview du Premier Ministre de l’ARYM, M. Zoran Zaev, au journal autrichien Wiener Zeitung.
« Nous désirons changer l’appellation internationale ARYM auprès de tous les organismes internationaux de manière acceptable pour la Grèce mais également pour la Macédoine (…) Je suis né Macédonien, comme d’ailleurs mon père et mon grand-père. Ceci ne peut pas faire l’objet de négociations. Personne ne peut changer mes sentiments ni ceux de mes compatriotes », a-t-il souligné. Il a cependant reconnu le fait que durant plusieurs années son pays a provoqué la Grèce, notamment en érigeant des monuments inspirés de la mythologie et en donnant le nom d’Alexandre le Grand à l’aéroport de Skopje (Thestival.gr, 7 décembre).

ÉCONOMIE

Exportations grecques

« Si nos estimations pour 2017 sont bonnes (…) les exportations de la Macédoine centrale atteindront le niveau enregistré en 2012, soit environ les 4,7 Mds, après cinq années de baisse continue » a souligné M. Loufakis, président de l’Association des exportateurs de Grèce du nord, à l’occasion de la présentation d’une étude sur les exportations grecques. Il a également appelé le gouvernement à répondre à sa proposition, soumise il y a déjà deux mois, d’allégement des taxes et cotisations sociales des sociétés exportatrices en fonction de leur contribution à l’économie nationale.

Par ailleurs, Voria.gr relève que la part du secteur des exportations dans le PIB de l’Attique était de « seulement 15,2% » en 2016, son économie étant principalement axée sur les services et orientée vers le marché intérieur. Ce chiffre s’élève à 18,3% pour la Macédoine centrale, alors que la moyenne nationale est de 14,4%, soit près de la moitié de la moyenne européenne ( 30- 33%). La région de Thessalie serait l’exemple à suivre, puisque les exportations y sont presque deux fois plus (187,3%) importantes que les importations, surtout grâce aux investissements réalisés dans le secteur agroalimentaire. La balance commerciale est également positive pour la région de Macédoine orientale-Thrace (Voria.gr, 7 décembre).

Port d’Alexandroupolis

Projet du TAIPED (fond grec des privatisations) de lancer prochainement un appel d’offres pour la privatisation du port d’Alexandroupolis. « La position géostratégique et les caractéristiques du port ont déjà attiré l’attention d’investisseurs de Chine, des Etats-Unis, des Emirats-Arabes et du Qatar » a souligné M. Doukas, président de l’organisme du port d’Alexandroupolis (Typosthes.gr, 7 décembre).

VIE POLITIQUE-SOCIÉTÉ

Échauffourées entre anarchistes et policiers

La presse rend compte largement des échauffourées entre anarchistes et policiers survenus à proximité de l’université Aristote de Thessalonique à l’issue des manifestations en mémoire de l’adolescent Alexis Grigoropoulos, tué le 6 décembre 2008 par un policier. Deux policiers ont été blessés et quatre jeunes ont été emmenés au poste de police pour contrôle d’identité puis relâchés (Voria.gr, 6 décembre).

IMAGE DE LA FRANCE

Francophonie

« La Francophonie défend les mêmes principes et valeurs fondamentales que l’Union européenne » a déclaré le Consul général de France et directeur de l’Institut français de Thessalonique, M. Philippe Ray, lors d’une brève interview réalisée le 5 décembre à Komotini, en marge de la remise des insignes de Docteur Honoris Causa du Département de littérature grecque de l’Université Démocrite de Thrace à Mme Marie Paule Masson, professeur émérite à l’Université Paul Valéry-Montpellier III (Paratiritis-news.gr, 6 décembre).


Sources :
- Presse écrite de Thessalonique : « ThessNews »
- Presse écrite régionale : « O Chronos » (Komotini), « Empros » (Xanthi), « Gnomi » et « Eleftheri Thraki » (Alexandroupolis)
- Presse électronique de Macédoine : « Voria.gr », « Thestival.gr », « Karfitsa.gr », « ThessNews.gr », « Cityportal.gr », « Seleo.gr », de Thessalie : « Thessalia online », « Larissanet.gr », « Eleftheria.gr »
- Presse électronique de Thrace : « Thrakitoday.com », « Gatzoli.gr », « Azinlikça.net » (presse de la communauté musulmane de Thrace) et d’Epire : « NeoiAgones.gr », « Agon.gr », « ProinosLogos.gr »
La revue de la presse est préparée une fois par semaine par le service de presse du Consulat et est destinée à tous celles et ceux qui désirent s’informer en français sur l’actualité hellénique telle qu’elle apparaît dans les quotidiens grecs de Grèce du nord.
Clause de non-responsabilité :
La revue ne prétend pas être exhaustive. Elle a un caractère d’information. Le Consulat Général ne saurait en aucun cas être responsable des articles parus dans la presse grecque.
Abonnement  : Vous pouvez, sur demande, vous abonner à la revue de la presse. Vous recevrez la revue une fois par semaine par messagerie électronique. Envoyez votre message en mentionnant dans l’objet "Abonnement à la revue de presse".

Abonnement/Désabonnement

dernière modification le 20/12/2017

haut de la page