Signature d’un nouvel accord entre le gouvernement grec et l’Institut Pasteur [el]

Un nouvel accord entre le ministère grec de l’Education, de la Recherche et des Cultes, le ministère de la Santé, l’Institut Pasteur de France et l’Institut Pasteur hellénique a été signé lundi 31 juillet 2017 dans les locaux de l’Institut Pasteur situé à Athènes.

JPEG - 17.3 ko
Institut Pasteur hellénique www.pasteur.gr

Le nouvel accord bilatéral franco-hellénique a été signé par le ministre grec de la Santé, Andreas Xanthos, le ministre délégué à la Recherche et à l’Innovation, Kostas Fotakis, et par la présidente du Conseil d’administration de l’Institut Pasteur hellénique, Fotini Stylianopoulou, et, pour la partie française, le directeur général de l’Institut Pasteur à Paris, le professeur Christian Bréchot.

La cérémonie s’est tenue en présence de la secrétaire générale grecque à la Recherche et à la Technologie, Patricia Kyprianidou, et la consule générale de France à Athènes, Céline Pendariés.

Le nouvel accord s’appuie sur l’accord signé en 1920 en vertu duquel l’Institut Pasteur hellénique a été fondé, dont l’objectif est la prévention et le traitement des maladies par la recherche, ainsi que la promotion de la recherche biomédicale, l’éducation et les services de santé publique.

Une convention bilatérale avait été signée en 1975, renouvelée en 2008 entre l’Institut Pasteur et l’Institut Pasteur hellénique.

La consule de France à Athènes, Céline Pendariés, a mentionné dans son discours que « l’actualisation et le renouvellement de ce partenariat marque une nouvelle étape dans l’histoire de l’Institut Pasteur hellénique, l’un des plus anciens centres de recherche grecs, avec une contribution dans le champ de la santé publique aussi ancienne que capitale. » en assurant notamment à cette occasion « le soutien constant du gouvernement français ». Elle précise que « l’institut Pasteur hellénique remplit pleinement et avec succès sa mission de service de santé publique, de formation et de recherche dans le domaine des maladies infectieuses, mais aussi aujourd’hui de lutte contre d’autres maladies qui se propagent dans nos sociétés, comme les maladies auto-immunes, les maladies neurodégénératives et le cancer. ». Enfin, elle « a saisi l’occasion pour saluer le travail remarquable des chercheurs de cette institution et leur rôle important dans les nombreux projets européens qu’ils coordonnent. L’excellence de ce centre de recherche en fait un acteur essentiel de la coopération scientifique euro-méditerranéenne. ».

Reconnu pour sa recherche fondamentale sur l’étude des maladies infectieuses et parasitaires, le centre de recherche d’Athènes est membre du « Réseau International des instituts Pasteur et instituts associés », maintient un partenariat solide avec l’institut mère de Paris.

La coopération dans le secteur de la santé, en particulier dans les domaines relevant des activités de l’Institut Pasteur hellénique, est un point majeur mentionné dans la feuille de route du « partenariat stratégique pour l’avenir », signé en juin 2016 à Athènes par le Premier ministre français, qui décline de manière opérationnelle le partenariat stratégique franco-grec.

En savoir plus

- Accord bilatéral entre la Grèce et l’Institut Pasteur (2008)
- Feuille de route « partenariat stratégique pour l’avenir » 2016

- Institut Pasteur hellénique www.pasteur.gr
- Institut Pasteur France https://www.pasteur.fr/

dernière modification le 06/09/2017

haut de la page