Stéphane ILIADES, Directeur général des activités biscuits de DANONE en Grèce [el]

Stéphane Iliades, diplômé de l’Institut Supérieur des Sciences Economiques et Commerciales et de l’Insead, a rejoint le groupe DANONE il y a 16 ans, après une carrière de management dans les multinationales COCA-COLA et CADBURY.
Il a d’abord dirigé une filiale du groupe en France, a ensuite été expatrié en Inde en tant que Directeur général de Danone India avant d’arriver en Grèce en 1998 pour diriger les activités de Danone dans le cadre du partenariat avec la société grecque Papadopoulos.

JPEG

Quelle est l’implantation de la société en Grèce ?

Danone est présente en Grèce au travers de la société Papadopoulos, leader sur le marché des biscuits. La société emploie en Grèce un millier de personnes, dispose de 4 unités de production (Athènes, Salonique, Volos, Inofita) et réalise un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros ce qui en fait un acteur majeur du secteur agro-alimentaire.
Avec des marques reconnues comme Caprice ou Gemista, Papadopoulos a une part du marché grec d’environ 70% et est également présente à l’exportation avec par exemple une activité en croissance dans les Balkans.
Depuis l’année dernière Danone a également établi en Grèce une filiale directe, Danone Hellas, pour développer son activité dans les produits laitiers frais.

Quelle est votre vision du marché grec en général ?

Soutenu par une croissance économique qui reste dynamique, le marché grec est attractif et offre de nombreuses opportunités. C’est un marché caractérisé par un grand nombre d’acteurs encore locaux ou familiaux et qui n’a pas encore atteint le niveau de consolidation que l’on constate sur beaucoup d’autres marchés européens, un bon exemple en sont les secteurs de la distribution ou des services financiers.
Les succès de nombreuses entreprises étrangères et en particulier françaises dans divers secteurs d’activité sont une bonne illustration des opportunités qu’offre le marché grec.

Part ailleurs, malgré les limites dues à sa population de seulement 11 millions d’habitants, la Grèce est un point d’entrée vers des pays limitrophes offrant également un fort potentiel de développement.

A titre plus personnel, quelles sont vos affinités avec la Grèce ?

Bien que me trouvant ici en tant qu’expatrié français, comme mon nom l’indique j’ai aussi des origines familiales grecques, donc pour moi cette expatriation est en même temps un retour à mes racines.
Depuis notre arrivée, ma femme et moi avons appris la langue, nos 2 enfants sont nés ici et pour nous, la Grèce est devenue comme une seconde patrie.
Le fait d’être à la fois français mais aussi grec et d’être perçu comme tel par les deux communautés est un atout sur le plan personnel puisqu’il me permet de faire le lien entre les deux cultures, mais également sur le plan professionnel ou cela m’a permis une meilleure intégration, et en particulier dans le cadre de mes relations avec des partenaires grecs

dernière modification le 02/01/2010

haut de la page