Visite de Bernard Kouchner à Athènes pour le Conseil de l’OSCE [el]

M. Bernard KOUCHNER, ministre des Affaires étrangères et européennes, s’est rendu à Athènes le 1er décembre 2009 pour participer au Conseil ministériel de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont la présidence est actuellement assurée par la Grèce.

Dans le cadre de la 17e session ministérielle de l’OSCE, le premier ministre, M. Giorgos Papandréou, a programmé des entretiens en tête-à-tête avec ses homologues étrangers dont M. Bernard Kouchner.

M. Bernard Kouchner qui a salué l’importance de la réunion d’Athènes, a notamment évoqué qu’une nouvelle étape de l’avenir de la sécurité européenne était en cours. Les ministres des Etats membres devraient aboutir, à l’issue du Conseil ministériel de l’OSCE, à des avancées concrètes pour la sécurité en Europe et de l’Europe. A cet égard, la France soutient la proposition du Kazakhstan, qui prendra la présidence de l’OSCE en 2010, d’organiser un sommet consacré à l’avenir de la sécurité européenne.

Il a notamment relevé que nous devrions apporter une attention particulière sur les violations des droits de l’Homme et sur les droits de l’Homme en général.

La contribution de l’OSCE dans la gestion des crises, notamment dans le Caucase du sud et en Moldavie, a été également évoquée.

Enfin, le ministre français des Affaires étrangères et européennes, M. Bernard Kouchner a tenu un point de presse à l’issue des réunions pendant laquelle il a répondu aux questions diverses des journalistes présents.

- Intervention de M. Bernard Kouchner au Conseil ministériel d’Athènes (1er décembre 2009)
"Laissez-moi tout d’abord féliciter la Grèce pour l’ensemble de son bilan de son année de présidence de l’OSCE et la remercier de nous accueillir si chaleureusement ici, à Athènes, pour ce 17ème conseil ministériel.

Il y a vingt ans, la chute du mur de Berlin nous a permis de rêver à une Europe enfin réconciliée avec elle-même. Les bouleversements intervenus sur l’ensemble du continent sont en effet considérables : l’Union européenne s’est élargie, la paix a progressé dans les Balkans, certains ennemis d’hier se parlent enfin."

(sources OSCE)

- Point de presse de M. Bernard Kouchner au Conseil ministériel d’Athènes (1er décembre 2009)
"35 ans après Helsinki, 20 ans après la chute du Mur de Berlin et 10 ans après la Déclaration de Paris, si je ne m’abuse, nous en sommes non seulement à une nouvelle étape mais nous avons vraiment commencé à Corfou sous la présidence grecque de l’OSCE, une marche vers plus de précaution, plus de prévention, plus de contrôle sur les armements certes, plus d’attentions portées aux conflits que l’on appelait « gelés » et il en reste encore."

Pour en savoir plus

- Le site de l’OSCE
https://www.osce.org/fr

dernière modification le 15/06/2020

haut de la page