Visite de M. Georges Papandreou, Premier ministre de la République hellénique, à Paris

M. Nicolas Sarkozy, Président de la République française, a reçu, le 7 mars 2010 pour une réunion de travail, M. Georges Papandreou, Premier ministre de la République hellénique et ministre des Affaires étrangères.

Les sujets qui ont été abordés pendant cet entretien ont porté essentiellement sur le programme de stabilisation mis en oeuvre par la Grèce et la solidarité européenne entre les pays de la zone euro.

A l’issue de la rencontre, le Président de la République, M. Nicolas Sarkozy et M. Georges Papandréou, premier ministre, ont donné une conférence de presse conjointe au Palais de l’Elysée.

* * *

Conférence de presse conjointe du Président et de M. Georges PAPANDREOU, Premier ministre de la République hellénique

(propos de M. Nicolas Sarkozy)

Palais de l’Elysée – Dimanche 7 mars 2010

LE PRESIDENT

Mesdames et Messieurs,

Nous venons d’avoir avec le Premier ministre grec une discussion très approfondie et très positive. J’avais eu aujourd’hui même une conversation téléphonique longue avec la Chancelière MERKEL. Je veux saluer le courage de Monsieur PAPANDREOU. C’est un homme courageux qui a pris avec détermination les mesures qui s’imposent pour permettre l’assainissement des finances publiques grecques, comme il s’y était engagé le 11 février.

La Grèce agit avec résolution et détermination, en conséquence de quoi la Grèce peut compter sur le plein soutien de la France. La France est aux côtés de la Grèce de la façon la plus résolue.

Le 11 février, au Conseil européen, nous avions dit deux choses. Premièrement que la Grèce devait tout faire pour tenir l’objectif ambitieux de réduire son déficit budgétaire de 4% en 2010, y compris en prenant des mesures supplémentaires. C’est ce que la Grèce a fait. La Grèce a fait ce que l’Europe lui a demandé. Et nous avions dit une deuxième chose, que les Etats membres de la zone euro prendraient des mesures déterminées et coordonnées si cela s’avérait nécessaire. [...]

Le gouvernement grec a donc pris les mesures qu’on attendait de lui. Les Etats de la zone euro doivent désormais être prêts à prendre les leurs. La France, en étroite liaison avec ses partenaires fera donc le nécessaire.

Aujourd’hui, la Grèce n’a pas besoin d’un financement spécifique, Monsieur PAPANDREOU nous l’a confirmé. La Grèce a montré qu’elle était capable de retrouver sa crédibilité par ses seuls efforts. Mais je veux être très clair, si cela était nécessaire, les Etats de la zone euro rempliraient leurs engagements. Il ne peut y avoir aucun doute à cet égard. L’euro est notre monnaie. L’euro implique la solidarité. Il ne peut pas y avoir de doute sur l’expression de cette solidarité.

Je voudrais d’ailleurs dire que dans cette affaire, c’est bien sûr l’avenir de la Grèce qui est en cause, mais c’est aussi celui de l’Europe qui se joue. Les Européens ont construit ensemble une monnaie unique. Tous les Etats qui partagent cette monnaie doivent être solidaires. C’est un engagement politique. C’est une obligation morale. Mais c’est également une réalité économique. J’attire d’ailleurs votre attention sur le fait que la Grèce, l’Allemagne et la France, nous prendrons une initiative concertée pour lutter contre la spéculation. La France est donc déterminée à tout faire pour que la Grèce et l’Europe sortent de cette crise plus forts et plus unis.

Le 11 février nous avons décidé de nous donner les moyens en faisant du Conseil européen le gouvernement économique de l’Europe. Les engagements que nous avions pris seront donc tenus. Je remercie Christine Lagarde et Bernard Kouchner d’avoir participé, au même titre que les ministres grecs, à cette discussion.

- Télécharger le document complet

sources :

- www.elysee.fr/documents/index.php ?mode=cview&press_id=3425&cat_id=3&lang=fr)
- www.diplomatie.gouv.fr


En ligne sur le site de l’Elysée

Visionner la vidéo de la conférence de presse commune entre le Président de la République et M. Georges Papandreou, Premier ministre de la République hellénique

En ligne sur le site du Premier ministre de la République hellénique

- Conférence de presse commune entre le Président de la République et M. Georges Papandreou, Premier ministre de la République hellénique (transcription en grec

dernière modification le 08/03/2010

haut de la page