Voeux 2018 du Président de la République française [el]

Emmanuel Macron, Président de la République française, s’est adressé le 31 décembre 2017 aux Françaises, Français et aux concitoyens européens à l’occasion de son premier message télévisé des voeux de bonne année.

S’adressant directement aux concitoyens européens, le Président a déclaré notamment que 2018 était une année décisive pour l’Europe.

Extraits du discours d’Emmanuel Macron, Président de la République française, pour la cérémonie des voeux 2018 (31 décembre 2017)

Mes chers compatriotes,

Alors que l’année s’achève, je suis heureux de vous retrouver pour vous présenter pour la première fois mes vœux pour l’année 2018. Je vous espère en famille, au milieu de vos proches, de celles et ceux qui vous aiment.

(...)

L’année 2017 s’achève et je ne veux pas passer trop de temps à revenir sur celle-ci ; ce fut l’année du choix : le choix du peuple français, votre choix par lequel vous m’avez attribué votre confiance et avec elle votre impatience, vos exigences, vos attentes ; j’en suis pleinement conscient.

(...)

Sur le plan européen, l’année 2018 sera aussi décisive. Vous le savez, je me suis pleinement engagé dans cette bataille car je crois très profondément que l’Europe est bonne pour la France ; que la France ne peut pas réussir sans une Europe elle aussi plus forte.

Mes chers concitoyens européens, 2018 est une année toute particulière et j’aurai besoin cette année de vous. Je souhaite en effet que par ces consultations citoyennes, vous puissiez vous exprimer, dire ce que vous voulez pour l’Europe quelques mois avant nos élections européennes et permettre à vos gouvernants de dessiner un grand projet ; nous avons besoin de retrouver l’ambition européenne, de retrouver une Europe plus souveraine, plus unie, plus démocratique parce que c’est bon pour notre peuple. Je crois très profondément que l’Europe peut devenir cette puissance économique, sociale, écologique et scientifique qui pourra faire face à la Chine, aux Etats-Unis en portant ces valeurs qui nous ont faits et qui sont notre histoire commune. J’ai besoin de votre détermination pour ce sursaut européen et j’ai besoin qu’ensemble nous ne cédions rien ni aux nationalistes ni aux sceptiques.

Pour ma part, je continuerai à travailler avec chacun de nos partenaires européens et tout particulièrement avec l’Allemagne. Ce colloque intime avec nos amis allemands est la condition nécessaire à toute avancée européenne ; elle n’exclut pas le dialogue avec tous nos autres partenaires mais elle est ce par quoi tout commence. J’ai besoin que nous allions plus loin sur ce plan-là aussi et que nous rompions avec les habitudes passées, que nous retrouvions ce goût en commun d’un avenir dont nous décidons pour nous-mêmes.

(...)

Chaque jour, depuis que je suis élu Président de la République, j’ai pu constater dans notre pays ces miracles de solidarité, d’engagement et d’enthousiasme ; c’est de cela dont j’ai besoin et c’est pour cela que j’ai besoin de vous. Le peuple français est un grand peuple qui parfois sous-estime ses propres ressorts intimes. Nous sommes capables de l’exceptionnel.

Alors, mes chers compatriotes, ce soir je m’adresse à vous avant qu’une nouvelle année ne s’ouvre. Il y aura des difficultés, il y aura sans doute des choses que nous n’avons pas prévues ; vous aurez peut-être dans vos vies personnelles des moments de doute, des drames, mais n’oubliez jamais que nous sommes la Nation française. Et ce soir, je veux vous dire que c’est avec cet esprit de conquête que nous avons en partage, avec cette détermination entière, cette ambition sincère pour notre pays et pour chacun d’entre vous, avec cette volonté de faire vivre notre Renaissance française que je vous présente tous mes vœux pour l’année 2018.

Vive la République et vive la France.

Emmanuel Macron

En savoir plus

- Lire l’intégralité des voeux du Président de la République

dernière modification le 05/01/2018

haut de la page